Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La voix des poètes

Louis Aragon / Antonin Artaud / Pablo Neruda /


Louis Aragon / Sacre de l'avenir

*

*

*
*
Antonin Artaud / Je ne délire pas
*
*
*
*
Pablo Neruda / Alturas de Machu Picchu
*
*

Quelques musiques et chansons

Ci-dessous, vous pouvez écouter quelques musiques et chansons. Il en manque beaucoup ! Notamment, celles de certains de mes amis, car je n'ai pas encore les outils nécessaires pour les mettre en ligne.

 

 

à suivre...
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 11:35

16-12-14 Editorial de l'Anti-Casse n°14, le journal de la CGT Cochin

2017 : reprenons le pouvoir !

L’année qui vient de s’écouler a vu tout à la fois s’aggraver l’offensive de la bourgeoisie contre les travailleurs (loi Travail, Plan Hirsch) et s’amplifier la résistance populaire (des millions de citoyens ont manifesté dans les rues, malgré le dénigrement systématique orchestré par les médias contre les organisations de travailleurs, particulièrement contre la CGT). Les militants de la CGT ont bien compris la gravité de la situation et ont élu avec éclat Philippe Martinez à la tête de leur Confédération afin de mieux combattre les attaques des libéraux de tout poil contre les droits des travailleurs et contre les acquis sociaux.

Malgré les mobilisations très importantes, le gouvernement libéral conduit par le Parti Socialiste a continué à mener sa politique de destruction à l’encontre de la Nation : Manuel Vals et ses complices ont choisi d’ignorer le peuple et ont fait passer la Loi Travail en utilisant le 49.3 (c’est-à-dire sans vote, par décret), montrant ainsi tout le mépris qu’ils ont pour la volonté populaire et la démocratie.

Démocratie qu’ils ont aussi mise à mal en promulguant et en prolongeant l’état d’urgence (qui suspend les droits élémentaires des citoyens) sous couvert de menace terroriste. Or les spécialistes de la sécurité reconnaissent tous que cet état d’urgence permanent ne sert pratiquement à rien contre le terrorisme, seul le renseignement en amont étant efficace. De fait l’état d’urgence a notoirement été utilisé contre des opposants politiques, dont des militants altermondialistes, et a été l’objet de plusieurs plaintes de citoyens injustement assignés à résidence, et donc privés d’emploi du jour au lendemain.

L’antagonisme entre une classe politique aux ordres de la bourgeoisie et le peuple n’a cessé de s’accroître. L’état d’urgence, c’est l’arme dont se servira la bourgeoisie (le PS, les Républicains, le Front National) le moment venu contre les travailleurs. En effet, puisque les gouvernements méprisent la volonté populaire, la seule alternative pour le peuple sera la révolte et le blocage complet du pays. Or l’état d’urgence stipule bien que peut être arrêté ou assigné à résidence tout citoyen « susceptible de troubler l’ordre public ».  Autrement dit, toute prise de position appelant les citoyens à refuser des mesures gouvernementales injustes (attaques contre les droits civils et contre le droit du travail, augmentations d’impôts, etc.) peut conduire en prison. La promulgation de l’état d’urgence et sa prolongation permanente ne vise qu’à protéger les intérêts de la bourgeoisie, c’est-à-dire des plus riches.

Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas sur les politiciens du PS, des Républicains ou du FN qu’il faudra compter pour défendre la démocratie ! Leur sens de la démocratie est à géométrie variable, selon leurs intérêts. Toujours prompts à fustiger Castro ou Poutine, leur silence est assourdissant concernant la dictature turque d’Erdogan, par exemple ; et que l’on se souvienne du sort que ces mêmes « démocrates » ont récemment réservé au peuple grec…

Les élections présidentielles approchent, et étant donné la conjecture actuelle, Fillon risque d’être élu Président. Son programme est très clair : priver les travailleurs de tous leurs droits et les mettre à la merci des patrons, virer un maximum de fonctionnaires et les remplacer par du privé (et pour cela permettre de licencier des fonctionnaires), casser la Sécurité Sociale pour la remplacer par des assurances privées, diminuer les retraites, etc. Toute une série de mesures visant à précariser non seulement les travailleurs mais tous les citoyens, au plus grand bénéfice des plus riches. Fillon a d’ailleurs d’ores et déjà quasiment remercié Hollande et sa clique, puisqu’il a annoncé qu’il sera en mesure d’appliquer son programme dès son élection grâce à tout ce qui a déjà été mis en place par les Socialistes…

Une chose est sûre : Fillon, Le Pen ou un clone de Hollande, quel que soit le futur président, il (ou elle) ne manquera pas d’utiliser l’état d’urgence contre les citoyens, ni non plus d’amplifier la casse des services publics ou la répression contre les opposants politiques ou syndicaux. Leur but est de laisser les travailleurs sans défense face au patronat et à la finance. Sur le plan économique, ils sont tous d’accord : permettre aux riches de s’enrichir, quitte à appauvrir toujours plus la population.

La CGT Cochin quant à elle continuera à militer pour un système de répartition égalitaire des richesses produites par les travailleurs, pour la défense des services publics et l’égalité sociale, et pour un système politique au service du bien de tous et non pas au service de quelques-uns : c’est le contraire de ce que nous avons connu en France depuis des décennies, le contraire de ce que nous promettent les trois partis les mieux placés pour remporter les élections présidentielles…

Bernard Giusti

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Giusti
commenter cet article

commentaires