Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog de Bernard Giusti

100e anniversaire de la naissance de Boris Vian - Présentation de Bernard Giusti

9 Juin 2020 , Rédigé par Bernard Giusti Publié dans #Préfaces et présentations, #bernardgiusti, #Romans et littérature générale

Illustration de la couverture du n°56 des Chemins de Traverse - © Photographie de Daniel Perrin

Illustration de la couverture du n°56 des Chemins de Traverse - © Photographie de Daniel Perrin

Ecrivain, poète, parolier, chanteur, critique musical, musicien de jazz (trompettiste) et directeur artistique, Boris Vian, né le 10 mars 1920 à Ville-d'Avray et mort le 23 juin 1959 à Paris. Formé à l'École centrale, il s'est aussi adonné aux activités de scénariste, de traducteur (anglais américain), de conférencier, d'acteur et de peintre. Sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, il a publié plusieurs romans dans le style américain, parmi lesquels J'irai cracher sur vos tombes qui a fait scandale et lui valut un procès retentissant.
Boris Vian a abordé à peu près tous les genres littéraires : poésie, documents, chroniques, nouvelles. Il a aussi produit des pièces de théâtre et des scénarios pour le cinéma. Son œuvre littéraire a été saluée par la jeunesse dès les années 1960-1970. L’écume des jours en particulier, avec ses jeux de mots et ses personnages à clef, est passée à la postérité. Il est l’inventeur de mots et de systèmes parmi lesquels figurent des machines imaginaires et des mots, devenus courants de nos jours.


Soutenus par un style très vif, les écrits de Boris Vian se sont largement inspirés de l’absurde (Beckett), des jeux de mots (surréalisme) et de l’invention de néologismes (Henri Michaux). Mais aussi d’un « pessimisme » qui le maintenait dans une distance ironique permanente par rapport à tout ce qui apparaissait « sérieux » à son époque (notamment l’existentialisme).


Nous publions ci-dessous le paragraphe consacré par Pierre Meige à Boris Vian dans le Manuel  historique, poétique et féerique des Hauts-de-Seine publié à L’Ours Blanc.


Bernard Giusti

(présentation in n°56 des Chemins de Traverse)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article