Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog de Bernard Giusti

Municipales 2020 : le dindon de la farce

29 Juin 2020 , Rédigé par Bernard Giusti Publié dans #Articles politiques et syndicaux

Municipales 2020 : le dindon de la farce

S'il y a bien un grand absent dans les médias lors de ce second tour des élections municipales en France, c'est sans nul doute le PCF, disparu des écrans.

Certes, on peut y voir la volonté des dirigeants de ces médias cherchant à rendre le Parti invisible. Et c'est certainement l'une des raisons.

Mais la raison principale de la disparition du PCF des radars médiatiques est sans nul doute la stratégie qui a été menée par le Parti, à savoir d'associer les représentants communistes à des listes communes menées par d'autres partis. Comme me le disait un vieux de la vieille du Parti, "il est important qu'on y soit pour nous faire entendre". Le résultat est que la voix même du PCF est bel et bien devenue quasi inaudible. 

 

Si l'action des militants communistes sur le terrain a été très souvent déterminante pour le succès des listes dites de gauche (mais de mon point de vue plutôt, généralement, des ramassis de n'importe quoi - à moins que l'on ne considère, si on a la mémoire courte, que le PS est "de gauche" !), les lauriers ont été cueillis par d'autres, PS ou Verts, dont l'engagement n'a que peu à voir avec la lutte des classes et la défense des travailleurs. 


 

Peut-être conviendrait-il, après des décennies de "suivisme électoraliste", que les dirigeants du PCF finissent par se rendre compte qu'il vaut souvent mieux être seul que mal accompagné, et que les alliances ne devraient se faire que sur la base de nos propres idéaux marxistes.

 

Quand le PCF cessera-t-il d’être le dindon de la farce électorale ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article